Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 octobre 2009 7 11 /10 /octobre /2009 08:42
Repost 0
Published by Apolline1973 - dans Plongées France
commenter cet article
19 juillet 2009 7 19 /07 /juillet /2009 08:39


Le lièvre de mer ou "aplysie" (du grec aplusia, éponge d'un jaune sale) est un mollusque gastéropode qui se trouve dans les herbiers à faible profondeur (0 à 20 m). Cet animal se caractérise par son pied musculeux qui lui sert à se déplacer. Il porte sur son dos une grande branchie (on peut la voir dans le film lorsque le repli cutané se lève), protégée par un repli cutané, sorte de manteau. Quand il se sent menacé, il émet un liquide pourpre, non toxique mais à l'odeur très désagréable. Ainsi, dans l'antiquité, le lièvre de mer passait pour un animale diabolique qui passait pour empoisonner quiconque la mangeait !


Bien qu'hermaphrodites, les aplysies doivent s'accoupler pour se reproduire. L'accouplement dit en « chapelet » ou en chaîne peut regrouper jusqu'à dix individus. L'animal inférieur joue le rôle de la femelle et l'animal supérieur celui du mâle; les individus intermédiaires se comportant à la fois comme des mâles et des femelles.

Leur ponte se compose de dizaines de milliers d''oeufs, réunis dans des cordons gélatineux très colorés. A l'éclosion des oeufs, les larves d'aplysie sont nageuses et subissent une forte mortalité.


Autre caractéristique intéressante de cette limace : ses cellules nerveuses qui ont permis à Eric KANDEL, médecin psychiatre et chercheur en neurosciences et son équipe de l'université Columbia de New York, d'obtenir le prix Nobel de physiologie et de médecine en 2000. En effet, les cellules nerveuses de l'aplysie sont peu nombreuses, de grande taille et facilement accessibles.


Interviewé en 2007 par une journaliste de sciences et avenir, Eric Kandel expliquait : « Dans le laboratoire de Wade Marshall, en 1957, j'ai commencé par mener des travaux sur l'hippocampe de mammifère, qui - on le savait à l'époque - participe au stockage mnésique. Nous avons tenté d'enregistrer des signaux provenant de cellules pyramidales, principale classe de neurones de l'hippocampe. Mais, malgré quelques succès, le système s'est vite révélé trop complexe. J'ai alors cherché l'animal le plus simple possible pour mon étude. Et j'ai choisi un mollusque, l'aplysie ou lièvre de mer, Aplysiacalifarnica. L'aplysie est un sujet fantastique car elle possède peu de neurones (20 000 regroupés en neuf ganglions, alors que le cerveau de l'homme en contient 100 millliards !) et qu'ils sont gigantesques, les plus gros du monde, certains mesurant plus d'un millimètre de diamètre, visibles à l'oeil nu. Il est ainsi plus aisé d'identifier quel circuit neuronal s'active pour tel comportement donné, et cela facilite aussi grandement les manipulations. »

 

Repost 0
Published by Apolline1973 - dans Plongées France
commenter cet article
17 juillet 2009 5 17 /07 /juillet /2009 06:28

Pour tout savoir sur les hippocampes, le blog de Pim's est incontournable...c'est ici.


Repost 0
Published by Apolline1973 - dans Plongées France
commenter cet article
8 juillet 2009 3 08 /07 /juillet /2009 21:13
Cours des scaphandriers des mécaniciens chauffeurs
de la Marine nationale (avril-mai 1926 - Saint-Mandrier)
Repost 0
Published by Apolline1973 - dans Plongées France
commenter cet article
15 juin 2009 1 15 /06 /juin /2009 11:17
Le Salem express est une épave récente sur laquelle il est très émouvant de plonger.





Repost 0
Published by Apolline1973 - dans Plongées Etranger
commenter cet article
14 juin 2009 7 14 /06 /juin /2009 10:52
Voici une autre comatule, rencontrée à safaga, en Mer Rouge. On voit clairement ici les cirres.
Repost 0
Published by Apolline1973 - dans Plongées Etranger
commenter cet article
27 avril 2009 1 27 /04 /avril /2009 21:08
La comatule de méditerranée possède 10 bras, reliés à un petit corps cônique et accroché à la posidonie par une quarantaine de cirres.
Animal bentique sédentaire, elle vie dans les herbiers, à l'abris de la lumière.
Repost 0
Published by Apolline1973 - dans Plongées France
commenter cet article
14 avril 2009 2 14 /04 /avril /2009 08:12
Le muséum d'histoire naturelle situé au jardin des plantes à Paris propose une exposition sur les cétacés. Bien que le billet d'entrée soit un peu cher (7 euros pour l'exposition temporaire ou 9 euros avec l'entrée à la galerie de l'évolution), l'exposition temporaire vaut le détour. Dès l'entrée, le regard est attiré par deux squelettes de baleines en très bon état. Un d'eux permet même de voir les fanons ! Superbe !

L'exposition se tient encore jusqu'en juin 2009. Avis aux amateurs...

Repost 0
Published by Apolline1973 - dans Plongées France
commenter cet article
5 mars 2009 4 05 /03 /mars /2009 09:15
20 décembre 2008, ça y est, le grand jour est arrivé : nous partons au Népal, dans le massif des Annapurnas. NAMASTE NEPAL.

A l'aéroport, la personne qui doit nous remettre les billets nous annonce que nous ferons une escale à Bahrain, que nous y passerons la  nuit et que nous ne retrouverons nos bagage qu'au Népal  ! Gloups ce n'était pas prévu et nous n'avons ni nécessaire de toilette (de toute façon avec les nouvelles normes il ne passerait pas le contrôle des bagages) ni pyjamas dans nos sacs à main. Tant pis !
Le voyage jusqu'à Damman se passe sans encombre. Nous sommes transférés dans un petit hotel de la ville et y prenon un dîner copieux. Heureusement, tout est prévu dans les chambres et nous retrouvons du gel douche, une brosse à dent avec du dentifice et tout ce qu'il faut. Super.
Après 4 petites heures de sommeil, nous retraversons la ville pour partir à l'aéroport. Cette fois ci, nous embarquons pour Kathmandou...

Notre (super)guide prénommé Ngawang nous attend à la sortie. Après les formalités et l'installation à l'hotel, nous allons au restaurant pour déguster un plat typique népalais : du riz avec de la soupe de lentilles (le premier dal bath d'une longue série).

Hébergement

Plusieurs types d'hébergement durant le séjour : l'hôtel à kathmandou (hotel Norbu Linka situé à 2 minutes à pied du centre touristique Thamel, simple mais très bien), les lodges pendant le trekking, l'hôtel à Pokara (très bien).
Quel que soit le type de logement, il faut savoir que le soir, il n'y a pas d'électricité donc, il faut avoir une bonne lampe de poche avec des piles de rechange. Qui dit pas d'électricité, dit souvent pas d'eau chaude donc, les derniers à passer ont souvent une eau tiède ou froide mais ce n'est pas gênant !

Nourriture

La nourriture népalaise est bonne mais pas très variée. En trekking, elle se résume au Dal Bath (Dal = soupe de lentilles ; Bath = riz blanc). C'est bon, mais au bout de 15 jours, nos palais occidentaux habitués à la variété n'en peuvent plus !
Très bon aussi : les Momos (petits croissants à la vapeur avec de la viande et/ou des légumes) ; les nouilles type asiatique préparées avec de la viande et/ou des légumes.

En boisson, il faut absolument goûter le Lassi (sorte de lait aigre) qui peut être soit sucré soit nature. Un délice.

Trekking

J1 et J2 - Vol Paris/Bahrain/Katmandou. Nuit à l'hôtel.

J3 - Visite de la ville et de ses environs : Bhaktapur et Pashupati Nath Patan. Nuit à l'hôtel.

J4 - Départ tôt de Katmandou pour Pokhara et Kande (6 heures de mini bus). Départ du trek une petite rando de 45 minutes pour arriver jusqu'à "Australian Camp". Nuit en lodge.

J5 - Journée de montée et descente pour atteindre Landruk (1565 m) en passant par Pothana, Deurali et Tolka. Très belle vue sur le Machhapuchhare, les Annapurnas et le Lamjung Himal. 5h de marche. Nuit en lodge.

J6 - Par un sentier à travers une forêt, nous atteignons le village de Jhinu Danda (1780 m). Ensuite le sentier monte jusqu'à Chomrong (2170 m), joli village en balcon dominé par les sommets du Macchapuchare, de l'Annapurna Sud et du Hiunchuli. 5h de marche. Nuit en lodge.

J7 - Descente sur Kyumrong Khola, puis montée à travers une forêt de rhododendrons pour atteindre le hameau de Tadapani (2590 m). Magnifique vue panoramique sur toute la chaîne des Annapurnas. 5h de marche. Nuit en lodge.

J8 - Le sentier monte jusqu'a Deurali (2990 m) en traversant la forêt de rhododendrons le long d'une petite rivière. Après une demi heure de montée nous arrivons sur le point de vue le plus élevé de la journée d'où nous pouvons voir les sommets des Dhaulagiris, la vallée de la Kali Gandaki et les sommets des Annapurnas. Descente le long de la crête jusqu'à Gorepani (2870 m). 6h de marche. Nuit en lodge.

J9 - Le matin tôt, montée au belvédère de Poon Hill (3150 m) pour le lever de soleil sur la chaîne himalayenne, puis descente jusqu'à Hile (1430 m). 6h de marche. Nuit en lodge.

J10 - Après le petit déjeuner, environ 3h de marche par Birethanti pour rejoindre la route. Transfert en bus à Pokhara. Après-midi libre à Pokhara pour faire des achats. Nuit à l'hôtel.

J11 - Les balcons du Manaslu (2 jours de marche)
Depuis Pokhara, environ 2h de bus jusqu'à Chapdi Baraha, puis 4 à 5h de marche via le village Magar de Ramkot pour atteindre Bandipur, joli village Newar. Vue de 180 degrés sur la chaîne himalayenne (du Dhaulagiri à Jugal Himal). Nuit en lodge.

J12 - Vue panoramique superbe depuis Bandipur sur le massif du Manaslu dont les glaciers éclatants de blancheur se détachent sur l'horizon. Après le petit déjeuner, descente à travers une belle forêt tropicale jusqu'au bord de la rivière Seti, puis route sur Katmandou (environ 4 h). Nuit à l'hôtel

J13 - Visite de la ville et de ses environs. Nuit à l'hôtel.

J14 et J15 - Temps libre à Katmandou pour faire les derniers achats. Vol Katmandou-Paris.

Matériel à emporter

Pour un stage en décembre, le plus important est d'avoir un bon, voire un très bon duvet : au plus haut, en altitude, il faisait 2 à 3 degrès dans la chambre !!!

Il faut également des vétements respirants qui ont l'avantage de sécher rapidement par rapport au T-shirt en coton.

Je conseillerais aussi outre de bonnes chaussures de marche (nous avons eu de la neige), un blouson chaud pour le soir et l'après trekking (les journées de marche finissent à 16 heures et il fait déjà frais)

Pour le confort de marche : des bâtons pour marcher sur les sentiers et gravir les marches (les sentiers sont en fait des escaliers).

Enfin, en vrac : un appareil photo avec chargeur, une lampe de poche, un livre pour le soir, un bonnet et des gants chauds, des médicaments contre la tourista, du PQ, une serviette de toilette qui sèche vite, un sac à dos pour la journée, des tennis pour le soir, de la place dans la valise pour rapporter des souvenirs...

Repost 0
Published by Apolline1973 - dans UCPA - Vacances actives
commenter cet article
8 décembre 2008 1 08 /12 /décembre /2008 08:31
Les nuées, place du change -
Leslie Garcia et Mathilde Meignan
























Voir l'histoire de la fête des lumières ici.

Repost 0
Published by Apolline1973 - dans Périples France
commenter cet article