Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 octobre 2007 1 08 /10 /octobre /2007 17:51
Raie-Pastenague.JPG

La Taeniura lymma ou raie pastenague à taches bleues se trouve en mer rouge ou dans l'océan Indien entre 2 et 25 mètres, rarement enfouie. Animal nocturne pouvant atteindre jusqu'à 1 mètre de diamètre, elle chasse les vers, les petits poissons, les crevettes et les Bernard-l'ermites.
Au centre de sa queue, elle possède un aiguillon relié à une glande venimeuse qui peut produire une piqûre douloureuse voire mortelle.
Facile d'approche, elle regarde le plongeur avec ses beaux yeux jaunes...

Repost 0
Published by Apolline1973 - dans Plongées Etranger
commenter cet article
3 octobre 2007 3 03 /10 /octobre /2007 21:03

Bernard.JPGLe bernard-l'hermite est le nom usuel du pagure ("pagouros" en grec = "qui à la queue en forme de corne"). Ce crustacé protège son abdomen mou dans la coquille vide d'un mollusque gastéropode. La longueur de l'adulte est d'environ 10 cm. Au fur et à mesure de sa croissance, il cherche de nouveaux abris plus grands. En raison de la forme spiralée des coquilles occupées, il possède un abdomen asymétrique et une pince droite plus grande que la pince gauche.


Comme on peut l'entrevoir sur la photo, le Bernard-l'Hermite transporte parfois sur son dos des anémones de mer ou actinies. Une vraie complicité s'installe alors entre l'actinie et le Bernard-l'hermite : l'un protège l'autre grace à ses ventouses urticantes tandis que l'autre profite des débris alimentaires et des déplacements.


Lorsque le Bernard-l'hermite change de maison, il fait preuve de beaucoup de persuasion avec ses pinces pour que l'anémone s'installe sur la nouvelle coquille !


D'où vient ce nom étrange ?

Le français aurait emprunté ce mot au XVIe siècle à l'occitan languedocien qui connaissait l'animal sous le nom de "bernat l'ermito". Le mot "bernat" proviendrait du nom propre "Bernard" qui était employé à  cette époque comme sobriquet pour désigner certains animaux.


Il se peut également que "bernat" vienne du prénom du moine réformateur Bernard de Fontaine, abbé de Clairvaux ou encore d'un mot celte "bernos" qui signifiait aqueux, marécageux. La première solution est la plus probable.


S'agissant de "l'hermite" ou plutôt "l'ermite", le dictionnaire indique que c'est une personne qui vit retirée...ici dans sa coquille.

Repost 0
Published by Apolline1973 - dans Plongées France
commenter cet article
29 septembre 2007 6 29 /09 /septembre /2007 08:33

gal--re-portugaise.JPGAttention !!! Ne pas confondre PHYSALIE et PHYSALIS qui est une plante vivace de la famille des Solanaceae, encore appelée suivant les régions du globe : cerise de terre, coquerets, groseille du Cap ou amours en cage !! (la physalis offre un beau fruit orange délicieux).


Ne vous fiez pas aux apparences : certaines plages paradisiaques peuvent cacher des surprises !

Cet adorable ballon rose fluorescent n'est en fait qu'une horrible bête qui peut donner la mort !

Trouvée échouée sur une plage en République Dominicaine, cette "galère portugaise" (Physalia physalis) classée dans l'ordre des siphonophores nous a dans un premier temps amusé. Longue d'une dizaine de centimètres, gonflée comme une baudruche et terriblement belle, nous nous demandions s'il ne s'agissait pas d'un oeuf de requin ou d'une créature des profondeurs. Que nenni !

De retour à la maison, je prenais donc mes ouvrages de biologie sous-marine et découvrait qu'il s'agissait en fait non pas d'un animal mais d'une colonie de polypes interdépendants (Hydrozoa) composée à 90 % d'eau qui se déplace grâce aux vents et courants marins à l'aide de sa poche gonflée (qui contient une haute teneur en argon qu'elle produit elle-même). Ces charmantes bébêtes possèdent sous le flotteur de longs filaments (à peine visibles sur la photo) pouvant atteindre jusqu'à 50 mètres !  Ces tentacules sont ultra-urticantes et peuvent provoquer un choc cardiaque au baigneur qui s'aventurerait trop près.


Organisme étrange la  Pysalia est parfaitement PlageRD.JPGdécrite par le naturaliste américain Stephen Jay Gould dans un ouvrage intitulé le "Sourire du Flamant rose"  : " À première vue Physalia est un gros flotteur auquel pendent des tentacules et ressemble donc à s’y méprendre à une méduse commune (une seule méduse). Un examen plus approfondi nous montre que cette armada flottante est en réalité une colonie de nombreuses personnes, polypes et méduses." .... "L’intégration des différents individus de la colonie s’est tellement perfectionnée, les différentes personnes ont acquis une forme tellement spécialisée et une telle subordination à l’ensemble de la colonie qu’elle fonctionne à présent comme un individu unique, un superorganisme."

 

Voir aussi l'article sur les méduses en méditerranée.

Repost 0
Published by Apolline1973 - dans Plongées Etranger
commenter cet article
24 septembre 2007 1 24 /09 /septembre /2007 06:32

Etoile-de-mer.JPG

Repost 0
Published by Apolline1973 - dans Plongées France
commenter cet article
23 septembre 2007 7 23 /09 /septembre /2007 18:15

PICT0402.JPG

 

Repost 0
Published by Apolline1973 - dans Plongées France
commenter cet article
15 septembre 2007 6 15 /09 /septembre /2007 07:29
Corse-2007--17-.JPG
A tort appelée barracuda, la bécune de Méditerranée ne mesure qu'entre 45 centimètres et 1 mètre. La bécune se reconnaît à son corps longiligne argenté et strié d’une vingtaine de bandes sombres, sa mâchoire proéminente et sa dentition orientée vers l’intérieure.

Poisson du large vivant seul ou en bancs entre 0 et 75 mètres de profondeur, il s’approche des côte l’été. Chasseur redoutable, il pourrait faire des accélérations allant jusqu’à 40 km/h et engloutirait ses proies tête la première afin que les épines dorsales soient couchées en arrière et deviennent inoffensives !

Coté cuisine, la chair de la bécune est blanche, ferme, assez grasse et possède les mêmes propriétés que celle du brochet. Sa chair peut parfois posséder une toxine (la ciguatera) qui peut parfois se révéler mortelle.
La bécune est excellente simplement grillée au barbecue ou préparée en blaff (sorte de court-bouillon) comme aux Antilles.

BLAFF DE POISSON
- Découper la bécune en tronçons puis les faire mariner pendant 2 à 3 heures dans le jus de 2 citrons, 3 gousses d'ail râpé, poivre et piment. Tourner régulièrement.
- Faire un court bouillon avec 1/2 litre d'eau, un bouquet garni, un oignon coupé en lamelles, des clous de girofle, un piment et du bois d'inde*. Portez le court-bouillon à ébullition et y ajouter le poisson avec sa marinade, laissez cuire 15 minutes environ à feu vif.
- Servir avec du riz ou des bananes cuites.

* Pour en savoir plus sur le bois d'inde, un chouette article "raconte moi une épice" que vous trouverez ici : http://passionculinaire.canalblog.com/archives/2007/03/05/4151162.html
Repost 0
Published by Apolline1973 - dans Plongées France
commenter cet article
3 août 2007 5 03 /08 /août /2007 05:45

Départ pour Cannes puis la Corse...jusqu'au 27 août 2007.

Repost 0
Published by Apolline1973 - dans Périples France
commenter cet article
10 septembre 2006 7 10 /09 /septembre /2006 20:46
 

Les vacances sont terminées. Après le Mont Blanc ou je n'ai pas trouvé de pendu, le Pays Basque et son célèbre piment d’Espelette.

Repost 0
Published by Apolline1973 - dans Périples France
commenter cet article
18 août 2006 5 18 /08 /août /2006 20:46

Maintenant que la canicule est passée et que les orages commencent à gronder* sur les sommets, je quitte mon bureau et mes collègues de travail pour entreprendre le tour du mythique Mont Blanc (je ne parle pas du tout aussi mythique gâteau antillais, mais bien de celui qui fait 4807 mètres d’altitude).

Adieu Lyon, bonjour la Savoie et ses spécialités. Comme vous pouvez vous en douter, ce ne sont pas les traditionnelles raclettes, tartiflettes et autres reblochonnades qui vont faire mon bonheur mais une spécialité bien particulière qui se nomme « La potence » ou « Le pendu ».

Le défi de ces quelques jours de congé va donc consister à rapporter une photographie accompagnée de la recette de ce plat montagnard.

Rendez-vous dans quinze jours ! 

 

* La météo du Mont Blanc : 

 S'il met son bonnet, il promet la tempête. Le bonnet est la masse de nuages qui lui forme une couronne.

S'il a l'âne, il prédit les nuages et la pluie. L'âne est la double traînée nébuleuse qui forme deux oreilles immenses s'étendant vers l'est, signe de vent d’ouest.  

S'il fume sa pipe, il annonce un grand vent. La fumée, c'est la neige de la cime balayée par le vent.   

 
Repost 0
Published by Apolline1973 - dans Périples France
commenter cet article